Les aventures de Rafale

Les neiges usées : blanches comme neige?

Qu’est-ce qu’il y a dans ma pelle?

Le centre de ski... et la formation de la neige

Le chalet...
et les mesures gouvernementales

La visite à
Cap-Rouge... et la fondeuse géothermique

Pour en savoir plus...

Le chalet... et les mesures gouvernementales

Je suis assis bien confortablement dans un fauteuil au chalet du centre de ski. Oncle Robert est parti nous acheter des chocolats chauds. En l’attendant, j’ai feuilleté un magazine pour jeunes et je suis tombé sur un article traitant des mesures gouvernementales adoptées à l’égard des neiges usées. Et vous savez quoi? C’est ma tante Mélodie qui en est l’auteure! Voulez-vous y jeter un coup d’œil?

 

Salut les curieux! Comme l’hiver est bien installé, ce mois-ci ma chronique Eau porte sur les neiges usées. Vous savez, cette chose brune qui recouvre la chaussée? Mais pourquoi parler des neiges usées? C’est bien simple : pendant de nombreuses années, elles ont été déversées dans les cours d’eau, ce qui a contribué à la pollution et à la détérioration de ces derniers.

En 1988, le ministère de l’Environnement du Québec a rendu publique une politique visant à éliminer progressivement le déversement des neiges usées dans les cours d’eau et en bordure de ceux-ci. En 1996, il a annoncé son intention d’interdire complètement cette pratique par règlement et de modifier les critères d’autorisation des lieux d’élimination des neiges usées. Ce règlement a été adopté en septembre 1997.

En accord avec les objectifs du Programme d’assainissement des eaux du Québec, la Politique sur l’élimination des neiges usées privilégie des modes d’élimination moins dommageables pour l’environnement. Son grand idéal? Assurer dans une perspective de développement durable :

  • La protection de l'environnement;
  • La conservation et la mise en valeur de la faune et de son habitat;
  • L'amélioration et la conservation de la qualité des eaux.

Les municipalités sont responsables d’éliminer les neiges usées sur leur territoire respectif dans le respect de l’environnement. D’ici quelques années, toutes auront trouvé une solution. Le but à atteindre est le traitement de la plus grande quantité possible de polluants avant le rejet de la neige fondue dans les cours d’eau.

Diverses solutions acceptables s’offrent aux municipalités :

  • Souffler la neige directement sur le terrain des résidents;
  • Refouler la neige en bordure des routes;
  • Transporter la neige dans des dépôts de surface.

Certaines municipalités préfèrent innover :

  • L’ancienne ville de Cap-Rouge a créé une fondeuse géothermique;
  • Montréal a aménagé des chutes à neige sur ses égouts afin de traiter les neiges usées dans une usine d’épuration des eaux usées.

Le centre de ski... et la formation de la neige            La visite à Cap-Rouge... et la fondeuse géothermique