Les aventures de Rafale

Mousse, bulles, pschitt-pschitt, etc.

 

  Il est encore tôt quand j’arrive au chalet de Mélodie. Ma tante est déjà à l’extérieur en train de préparer le matériel pour notre fin de semaine de grand nettoyage.

Rafale - Bonjour, Rafale! Es-tu prêt à t’attaquer aux multiples tâches qui nous attendent?
Rafale - Certainement! Je vois que tu es également prête!
Rafale - Oui, j’ai rassemblé tout ce qu’il nous faut!
Rafale - Nous avons besoin uniquement de ces produits? Quand tu m’as parlé de tout ce que nous avions à nettoyer, je m’attendais à te retrouver ensevelie sous une montagne de chiffons, de bouteilles et de vaporisateurs!
Rafale - Ne t’inquiète pas, Rafale! Ce matériel nous suffira. J’ai des trucs simples et efficaces qui rendront mon chalet propre comme un sou neuf, et ce, sans que l’environnement en paye le prix!
Rafale - Génial! Je vais pouvoir en apprendre un peu plus sur le sujet. On ne fait pas souvent de grands ménages, mais des tâches ménagères, il y en a tous les jours. Et ces gestes quotidiens peuvent avoir, à la longue, des conséquences sur l’environnement.
Rafale - Effectivement. Savais-tu, Rafale, que chaque année, une famille dépense environ 220 $ pour l’achat de produits d’entretien ménager? Désinfectants, détergents, javellisants, nettoyants… En moyenne, cela représente de 20 à 40 litres de produits chaque année.
Rafale - Ouf! Si on multiplie ces litres par le nombre de maisons au Québec, ça fait beaucoup!
Rafale - Oui. Et devine où on retrouve tous ces produits chimiques après leur utilisation.
Rafale - Je dirais dans les eaux usées et dans nos lacs et cours d’eau…
Rafale - Eh oui, malheureusement.
Rafale - Ça ne doit pas être bon pour l’écosystème aquatique, tout ça!
Rafale - Effectivement! Plusieurs ingrédients présents dans les produits ménagers peuvent nuire aux poissons et aux algues. Et même nous, les humains, réagissons à la pollution engendrée par ces produits, qu’elle soit dans l’eau ou dans l’air.
Rafale - Dans l’air? 
Rafale - Oui. L’air à l’intérieur des maisons est parfois plus pollué que l’air extérieur. Cela est dû, entre autres, aux vapeurs dégagées par les produits ménagers recouvrant les surfaces. Ces vapeurs, qui pénètrent dans nos voies respiratoires, peuvent nuire à notre santé.
Rafale - Je n’avais pas pensé à ça! Ces fameux produits ménagers contiennent donc des ingrédients chimiques. Dis-m’en un peu plus, je pourrai ainsi m’assurer d’acheter des produits plus écologiques et sans danger pour ma santé.
Rafale - Suis-moi! Mon ordinateur portable est dans mon sac. J’ai justement un fichier qui traite de ce sujet.
Rafale - D’accord!