Les aventures de Rafale

Les voitures à essence

Mon oncle Robert a donc changé de voiture pour une plus compacte. J’ai bien hâte de savoir pourquoi !

Tu me surprends! Qu’est-ce qui t’a amené à prendre cette décision?

La minifourgonnette avait déjà onze ans d’usure, mais la principale raison, c’est qu’elle consommait beaucoup trop de carburant. Et quand je voyais la fumée bleue sortir du tuyau d’échappement, malgré des mises au point répétées, j’avais l’impression de circuler avec une voiture qui pollue comme vingt! Je l’ai donc remplacée par un modèle beaucoup plus économique qui fait davantage de kilomètres par litre d’essence.

En passant, comment fait-on pour calculer la consommation d’un véhicule?

C’est très simple! Il suffit de faire le ratio entre la quantité d’essence consommée et la distance parcourue.

Quantité de carburant consommée (en litres) X 100 = Taux de consommation (litres/100 kilomètres)
         Distance parcourue (en kilomètres)

En route vers une conduite plus éconergétiqueAprès avoir fait ce calcul avec mon ancien véhicule, je me suis rendu compte qu’il était très énergivore car il consommait plus de 14 litres au 100 kilomètres. Nos déplacements familiaux ne justifiaient en rien cette consommation excessive de carburant. Le ministère des Ressources naturelles propose d’ailleurs un outil très pratique, Osez un véhicule plus éconergétique, qui permet de découvrir, parmi les véhicules neufs qui nous conviennent (prix, confort, espace disponible), ceux qui se démarquent par leur rendement énergétique. C’est en utilisant cet outil que j’ai choisi ma nouvelle voiture.

Consommation carburantPourquoi est-ce si important de posséder un véhicule écoénergétique?

Pour diminuer nos émissions de gaz à effet de serre (GES) et ainsi contribuer à lutter contre les changements climatiques et à la préservation de notre environnement, tout en diminuant les coûts reliés à notre consommation de carburant.

Ah oui! Mon amie Magma m’avait expliqué, lors d’une de nos aventures, pourquoi les GES étaient responsables du réchauffement de la planète. Je crois me souvenir que, même si ces gaz sont nécessaires à la vie sur Terre, leur présence en trop grande quantité provoque une augmentation de la température moyenne sur la surface du globe, ce qui entraînera de graves conséquences environnementales à moyen ou à long terme, telles que la montée du niveau des mers, des événements climatiques extrêmes et bien d’autres aléas climatiques.

C’est juste, Rafale! Le problème, c’est que les activités humaines, principalement celles qui sont liées aux transports et aux industries, contribuent à l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, ce qui renforce l’effet de serre. Savais-tu qu’au Québec, plus de 40 % des gaz à effet de serre proviennent des véhicules, comme les automobiles individuelles, les camionnettes et les poids lourds qui parcourent nos routes? Il faut donc y voir. De plus, les émissions de ces véhicules détériorent la qualité de l’air que l’on respire et contribuent aux épisodes de smog dans les grands centres urbains.

Je sais, mon amie Magma m’en a déjà parlé. Elle souffre d’asthme et elle est très incommodée par le smog. Tu m’as convaincu, oncle Robert! Une conduite plus responsable commence par le choix d’un véhicule aux performances énergétiques supérieures.

Désolé de te décevoir, Rafale, mais je n’ai jamais prétendu que ma voiture était la meilleure en matière de performance énergétique! Tu sais, elle est munie d’un moteur à combustion tout ce qu’il y a de plus standard. Il brûle du carburant et il rejette des polluants dans l’air!

En quoi un moteur à combustion est-il si peu efficace?

Le pourcentage d’énergie mécanique tiré de l’essence, celui qui sert à mettre la voiture en mouvement, est d’environ 20%, ce qui n’est pas très élevé. Une grande quantité d’énergie résultant de la combustion d’essence est dissipée en chaleur.

Et toutes les voitures sont équipées de ce type de moteur?

La plupart, oui. Le moteur à combustion, malgré l’arrivée de voitures plus « vertes », demeure actuellement le plus répandu.


Conduite écoénergétique Les voitures vertes