Les aventures de Rafale

La trottinette

À toi, Magma!

Bonsoir, elle est partie!

3. Sphère sociale

Plan individuel : La mobilité active a un effet positif sur la santé des personnes, peu importe leur âge, parce qu’elle encourage l’exercice physique. Elle s’avère donc un bon moyen de lutter contre la sédentarité et l’obésité. Elle réduit les risques de contracter certaines maladies comme l’asthme, l’emphysème et le diabète, elle diminue le stress et elle aide à prévenir la perte d’autonomie et les décès prématurés.

Par ailleurs, la mobilité active favorise les rencontres et les discussions. Elle peut jouer un rôle dans l’établissement d’une vie communautaire dans le quartier.

Ouf! Mon cœur bat vite quand je roule en trottinette…

Plan collectif : La mobilité active est un moyen de lutter contre divers problèmes sociaux.

Tout d’abord, en réduisant les risques de maladies cardiaques et pulmonaires, elle diminue la congestion dans les hôpitaux et les dépenses en santé publique.

Ensuite, comme elle est accessible à tous et peu coûteuse, elle favorise la cohésion sociale et l’affirmation d’une identité communautaire.

Enfin, elle s’avère une solution à la congestion urbaine, ce qui permet une économie de temps.

Bref, la mobilité active est viable, et c’est l’ensemble de la population qui en profite!

Question

Laquelle de ces affirmations est vraie?

1.

2.

3.

4.

5.

Bravo! Au tour de Robin!

Essaies de nouveau.

Publication : mars 2015