Le coin de Rafale

FytoSais-tu que les incendies jouent un rôle naturel dans le cycle de vie des forêts?

Les avions-citernes du gouvernement du Québec aident grandement la SOPFEU dans sa lutte aux incendies de forêt. Photo : Bernard Vallée, MSG

Les avions-citernes du gouvernement du Québec aident grandement la SOPFEU dans sa lutte aux incendies de forêt.

Au Québec, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) combat tous les incendies de forêt sur le territoire qui lui a été confié. En dehors de cette zone, les feux sont surveillés de près et s’ils menacent des vies humaines, des maisons ou des installations, la SOPFEU peut alors intervenir. Elle a plein de ressources pour le faire : pompiers forestiers, avions-citernes, hélicoptères, outils manuels et machinerie lourde.

Les feux de forêt sont déclenchés soit par la nature, soit par les humains. Au Canada, la foudre est la seule cause naturelle de feu de forêt; les activités humaines, elles, provoquent environ six feux de forêt sur dix. La plupart sont allumés involontairement (exemple : randonneurs qui ont mal éteint leur feu de camp).

Illustration courtesy of the Canadian Forest ServiceDans certaines provinces du Canada et ailleurs dans le monde, les professionnels des forêts font des « brûlages dirigés » : ils allument volontairement des incendies, qu’ils contrôlent totalement. Pourquoi cela? Je t’explique. Certaines forêts, selon les spécialistes, présentent des conditions telles qu’elles risquent de s’enflammer facilement. Elles sont devenues dangereuses parce qu’on ne peut pas prévoir où ni quand des incendies y éclateront. En allumant des feux à des endroits bien choisis, on s’assure de pouvoir les maîtriser et contrôler leur propagation.

Malgré leur aspect négatif, les feux de végétaux aident aussi beaucoup dame Nature à rajeunir les écosystèmes. Comment? En éliminant les arbres morts et les matières qui encombrent le sol (aiguilles, feuilles, branches). Du coup, ils font disparaître des insectes nuisibles et des maladies qui se multiplieraient si la forêt vieillissait davantage. Un nouvel écosystème fait ensuite peu à peu son apparition.

Les conditions favorables à un incendie de forêt sont :

  • une température sèche et très élevée;
  • une bonne quantité de matières inflammables, surtout au sol (aiguilles, feuilles, branches);
  • du vent.

Petit rappel – Une combustion exige la présence de trois éléments : la chaleur, le combustible (matières inflammables) et l’oxygène.

Avant d’aller en randonnée, tu peux t’informer auprès de la SOPFEU pour connaître les précautions à prendre.

Tu as des questions ou des commentaires sur ce sujet, fais-nous en part!

Je t’invite à consulter deux de mes aventures en lien avec la forêt :
Quand la forêt affiche ses couleurs Quand la forêt affiche ses couleurs
L’écotourisme, une façon durable de voyager L’écotourisme, une façon durable de voyager
   
Voici d’autres sites intéressants à explorer :
La SOPFEU propose des activités en lien avec la forêt et le feu. Consulte les autres pages du site qui t’informeront sur la SOPFEU, la prévention des incendies de forêt et les méthodes employées pour gérer ce phénomène. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs assure la gestion et la protection des forêts contre les incendies.
La SOPFEU propose des activités en lien avec la forêt et le feu. Consulte les autres pages du site qui t’informeront sur la SOPFEU, la prévention des incendies de forêt et les méthodes employées pour gérer ce phénomène. La SOPFEU propose des activités en lien avec la forêt et le feu. Consulte les autres pages du site qui t’informeront sur la SOPFEU, la prévention des incendies de forêt et les méthodes employées pour gérer ce phénomène.
Le Service canadien des forêts est une autre bonne source de renseignements. Le Système canadien d’information sur les feux de végétation.

Publication : 20 décembre 2006