Le coin de Rafale

FytoSais-tu que désormais 151 971 km2 du territoire québécois
se composent d’aires protégées?

Eh oui! Depuis le printemps 2014, 151 970,93 km2 du Québec font partie d’aires protégées, cela représente 9,11 % de son territoire. Pour te donner une idée, cela équivaut à plus que la superficie du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse ou près de la superficie du Danemark, des Pays-Bas, de la Suisse et de la Belgique mis ensemble. Imagine, c’est immense! Toutefois, cela ne représente pas une seule aire, mais les nombreuses aires protégées du Québec qui auraient été rassemblées! En fait, il s’agit de la somme en kilomètres carrés des quelque 3 900 aires protégées réparties sur l’ensemble du territoire québécois.

Une aire protégée, qu’est-ce que c’est, au juste?

En résumé, une aire protégée est un espace terrestre ou aquatique destiné à la conservation de la nature et des espèces qui y vivent.

Pourquoi créer des aires protégées? 

Les aires protégées sont très utiles pour plusieurs raisons. D’abord, elles sont essentielles à la protection des espèces menacées ou vulnérables. Ensuite, elles sont nécessaires à la préservation de la biodiversité (c’est-à-dire la diversité des espèces animales et végétales). En outre, elles servent d’observatoires pour les scientifiques qui veulent recueillir des données sur les animaux et les végétaux habitant des endroits non perturbés par l’homme. Elles sont aussi des lieux de prédilection pour le plein air et la détente. Enfin, en plus d’être utiles pour la conservation des milieux naturels, elles aident à atténuer les effets des changements climatiques, car elles réduisent les émissions de gaz à effet de serre et aident la société à s’adapter aux effets des changements climatiques en sauvegardant les services écologiques essentiels dont les gens dépendent.

Avant, en 2009 et vers 2015

En 2002, le Québec comptait 1 112 aires protégées, ce qui équivalait à moins de 1% de son territoire. Le gouvernement s’est alors donné l’objectif de transformer 8 % du Québec en aires protégées. Ce grand défi a été relevé au printemps 2009, et le Québec a même dépassé cet objectif, puisque qu’avec 2 387 aires protégées il atteignait 8,14 % de son territoire en aire protégée! Cela peut te sembler peu, car 8 est un petit chiffre, mais puisque le Québec a une superficie de 1 667 712 km2, créer des aires protégées sur 8 % de cette surface constitue tout un exploit de conservation!

Enfin, étant donné tous les avantages qu’offrent les aires protégées à l’environnement et à la population, le gouvernement du Québec veut encore augmenter leur nombre. Il souhaite désormais augmenter à 12 % du territoire québécois, la superficie en aires protégées d’ici 2015. Cela représente une belle mission pour les spécialistes du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, qui travaillent très fort pour protéger les milieux naturels d’ici!

C’est pourquoi, au nom de toutes les espèces sauvegardées, je leur dis merci!

Fyto 

Pour en savoir plus

Tu as des questions ou des commentaires sur ce sujet, fais-nous en part!

 

Mise à jour : mai 2014