Le coin de Rafale

FytoSais-tu qu’au nord du Québec, il existe un cratère où l’eau est l’une des plus pures au monde?

Cratère des Pingualuit
Source : Heiko Wittenborn, © MDDELCC

On l’appelle le cratère des Pingualuit! Une merveille géologique du Nunavik qui abrite un lac où l’eau est l’une des plus pures et des plus transparentes au monde : le lac Pingualuk.

Le Nunavik

Le Nunavik est une région située à l’extrême nord du Québec, plus précisément au nord du 55e parallèle (voir la carte). Cette magnifique région abrite quatorze villages nordiques répartis sur la côte.

Carte du Nunavik
Source : © Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs

L’origine d’un trésor naturel

La formation du cratère des Pingualuit résulte de l'impact d’une météorite survenu il y a environ 1,4 million d'années. Bien qu’avec ce nombre, on puisse penser qu’il est très vieux, ce cratère est l'un des plus jeunes au monde. C'est la découverte d'une première impactite (une roche dont la structure a été modifiée par l'impact d’une météorite) qui a confirmé l'origine météoritique et non volcanique du cratère. Des études menées par la suite ont permis d'établir que la météorite devait mesurer de 110 à 130 mètres de diamètre. Si grosse fut-elle, la météorite n'a jamais été retrouvée, car sous la force de l'impact, elle a été pulvérisée. En fait, sa vitesse a été estimée à environ 25 kilomètres par seconde et l’explosion a été si forte que la météorite a creusé un trou dans la terre presque 30 fois plus grand que son propre diamètre!

Quelques caractéristiques

En plus de la limpidité de son eau et de sa forme circulaire presque parfaite, qui lui donnent l’aspect d’un grand œil bleu qui regarde le ciel, le cratère des Pingualuit et son lac ont plusieurs autres particularités!

Le cratère est en quelque sorte un entonnoir très profond. À son sommet, il a un diamètre de 3,4 kilomètres, alors qu’au niveau du lac, il mesure 2,7 kilomètres. La profondeur maximale du lac a été évaluée à 267 mètres. Cette caractéristique le rend très spécial. En fait, les chercheurs croient que le fond du lac n’aurait pas été altéré par les différentes glaciations, ce qui, au cours des années, aurait permis aux fines particules résultant de l’érosion des roches, aux grains de pollen microscopiques et aux débris de micro-organismes de s’y accumuler sans être bousculés par le mouvement des glaces. Ces dépôts intacts sont donc une source incroyable d’information pour les scientifiques!

Une autre spécificité du lac est sa grande fragilité. Puisqu’il n’est alimenté que par les précipitations (pluie et neige) et le ruissellement des eaux et qu’il n’a pas de véritable décharge, les experts estiment qu’il faut environ 330 années pour que l’eau du lac se renouvelle. Par conséquent, si jamais il est contaminé par des polluants, il faudra un temps considérable avant qu’il retrouve sa pureté. C’est pourquoi il est essentiel qu’on le protège!

Enfin, le lac Pingualuk abrite une population isolée de poissons, des ombles chevaliers. D’après toi, puisque aucune rivière ne se jette dans ce lac et que ce dernier n’a pas non plus de décharge, comment ces poissons ont-ils pu s’y retrouver? En fait, ce qui est arrivé, c’est que durant la dernière glaciation, la région a été couverte d’une couche de glace qui a atteint une épaisseur de 3 000 à 3 600 mètres. Lorsque cette glace a fondu, un immense lac a été formé non loin du cratère. Les poissons ont vu leur territoire s’agrandir considérablement et ils ont pu coloniser le lac Pingualuk. Ensuite, l’eau s’est progressivement retirée de la région, le niveau des lacs s’est abaissé et le passage vers le cratère s’est asséché. Les poissons qui sont demeurés captifs dans le cratère ont donné naissance à une population d’ombles chevaliers qui est isolée depuis ce temps.

Pour toutes ces raisons, le cratère des Pingualuit et son lac, le lac Pingualuk, ont une valeur inestimable et doivent être préservés. C’est pourquoi les Inuits, qui sont conscients du caractère exceptionnel et de la grande beauté du cratère, ont demandé au gouvernement du Québec d’y créer un parc national afin de le protéger. C’est ainsi qu’en 2004, le parc national des Pingualuit est né!

Le parc national des Pingualuit

Non seulement ce parc protège le cratère des Pingualuit, mais il permet aussi de préserver une portion d’un vaste territoire (appelé le plateau de l’Ungava) que fréquente un grand troupeau de caribous.

Caribous

Caribous
Source : Stéphane Cossette, © MDDELCC

Les Inuits, qui ont à cœur la préservation de ce milieu unique, sont associés de diverses manières à la protection et à la mise en valeur du parc. Ainsi, plusieurs Inuits travaillent au parc national. C’est un organisme inuit, l’Administration régionale Kativik, qui organise les activités et qui met en place les services destinés aux visiteurs.

Pour en savoir plus

Voici quelques liens qui te permettront d’en apprendre un peu plus! Enfin, moi, ils m’ont été d’une grande utilité dans ma recherche!

Tu as des questions ou des commentaires sur ce sujet, fais-nous en part!

À bientôt!

Élisapie

Publication : 24 novembre 2009