La ville Verte

Nous sommes en 2034. La Terre se meurt sous les rayons du Soleil. Les habitants de la planète cherchent des solutions. Jusqu'à ce qu’un jour, un habitant de la ville de New York, appelé Nicolas Crangronesgui, eut une idée extraordinaire! Son idée était que tout ce qui se trouvait sur la Terre, mis à part la terre et l’eau, pourrait être recyclé. Nicolas avait un rêve, il voulait changer le monde. Il s’empressa donc d’aller montrer son plan au maire de la Ville de New York.

Le maire lut, lut et relut le plan. Après 20 longues minutes de lecture, il l’accepta avec plaisir. De jour en jour, de plus en plus de choses devenaient écologiques. Le maire de la ville de New York organisa une grande réunion dans sa ville, tous les citoyens y étaient invités.

Puisque la ville devenait de plus en plus verte, Nicolas décida d’appeler son plan L’intervention Verte, et la ville de New York fut renommée la ville Verte. Il y avait beaucoup de gens qui applaudissaient lors de la grande réunion, d’autres qui criaient et disaient : « Bravo! Bravo! » Plusieurs semaines passèrent. Puis un jour, le président de la Chine appela le maire de la ville Verte. Le président de la Chine lui dit : « Je voudrais vous parler de L’intervention Verte. Je voudrais moi aussi que tout soit écologique dans mon pays. » Le maire de la ville Verte et le président de la Chine parlèrent pendant trois heures au téléphone. Puis, le président décida d’organiser L’intervention Verte dans son pays, car la Chine était très polluée. Alors, le président de la Chine organisa lui aussi une grande réunion dans toutes les villes de la Chine.

Puis, la Chine aussi devint écologique. Puis l’Europe, l’Afrique, le Canada, le Brésil, le Mexique, l’Australie, et tous les autres pays du monde entier! Le maire de la ville Verte et Nicolas reçurent beaucoup de félicitations, des centaines de félicitations. C’est ainsi que la planète Terre vécut plus longtemps. Vous rappelez-vous qu’au commencement de l’histoire, Nicolas avait un rêve… changer le monde? Il a réalisé son rêve.

Un conte écrit par Victor-Antoine de l’école William Latter