Le coin de Rafale

LéaSais-tu que 2014 est l’Année internationale de l’agriculture familiale?

Comme 2014 est l’Année internationale de l’agriculture familiale, on célébrera cette forme d’agriculture partout dans le monde cette année. Si on la célèbre, c’est qu’elle doit être spéciale! Essayons de comprendre son importance toute particulière pour la protection de l’environnement et le développement durable.

Qu’est-ce que l’agriculture familiale, au juste?

Lorsqu’une famille ou quelques personnes ayant des liens de parenté s’unissent pour faire de l’agriculture, c’est de l’agriculture familiale! La famille est donc fortement identifiée à son entreprise agricole. Il s’agit habituellement d’une agriculture pratiquée à petite ou à moyenne échelle. C’est la forme d’agriculture la plus répandue dans le monde, mais elle est très diversifiée étant donné les caractéristiques uniques des pays et des individus.

Pourquoi célèbre-t-on l’agriculture familiale cette année?

Parce qu’il est important de rappeler que cette forme d’agriculture joue un rôle très important dans la lutte contre la pauvreté et la faim dans le monde, qu’elle favorise la sécurité alimentaire et une alimentation saine et qu’elle contribue à la gestion des ressources naturelles, à la protection de l’environnement et au développement durable.

Comment l’agriculture familiale contribue-t-elle à la protection de l’environnement?

L’agriculture familiale permet de préserver l’environnement et la biodiversité en s’harmonisant avec les caractéristiques de l’environnement où elle est pratiquée; c’est ce que l’on appelle l’agroécologie. De plus, cette forme d’agriculture utilise moins de carburant et de machinerie que l’agriculture industrielle. Comme ses produits sont habituellement distribués localement, elle limite aussi les émissions de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, pour souligner le lien entre l’agriculture familiale et la conservation de l’environnement, la Convention de Ramsar (dont le Canada est signataire) a choisi « Les zones humides et l’agriculture » comme thème de la Journée mondiale des zones humides du 2 février 2014. Cette journée soulignera l’importance de conserver des milieux humides en bonne santé au bénéfice de l’agriculture.

Et le développement durable dans tout ça?

En plus de protéger l’environnement, l’agriculture familiale a des effets bénéfiques sur les deux autres composantes du développement durable (la société et l’économie). Tout d’abord, il s’agit d’une agriculture « à dimension humaine »; elle favorise donc les liens entre les producteurs et les consommateurs. Elle serait aussi bénéfique sur le plan du revenu, puisqu’elle assure un gagne-pain à une multitude de producteurs qui approvisionnent surtout les marchés locaux.

Pour en savoir plus

Tu as des questions ou des commentaires sur ce sujet, fais-nous en part!

Publication : 14 février 2014