Les aventures de Rafale

Sais-tu ce qui se fait au Québec sur les changements climatiques

MagmaL’autre jour, j’ai regardé une émission de télé sur les changements climatiques.

RafaleAh oui! Et qu’est-ce qu’on en disait?

MagmaIl y avait un invité. Il travaille au Bureau des changements climatiques au ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Il cherche des moyens pour aider le Québec à réduire ses émissions de GES s’adapter aux impacts des changements climatiques. Il était invité pour parler de certaines mesures prises au Québec pour lutter contre les changements climatiques.

RafaleEt quelles sont ces mesures? Peux-tu m’en dire plus?

MagmaBien sûr!

Tu veux en apprendre plus sur des projets qui sont développés au Québec? Clique sur l’un d’eux pour en avoir une idée.

  1. Le Consortium de recherche Ouranos
  2. Le biodiésel, un nouveau carburant qui promet!
  3. La ville de Québec fait la chasse aux GES!
  4. Au carrefour des changements climatiques

1. Le Consortium de recherche OuranosLe Consortium de recherche Ouranos

Le Consortium de recherche Ouranos analyse les changements climatiques, les effets qu’ils risquent d'avoir au Québec ainsi que les solutions à mettre de l’avant pour s’adapter. Le Consortium Ouranos diffuse ces informations, car plus il y aura de gens au courant, plus cela aidera à trouver des moyens pour s’adapter aux changements qui s’en viennent. Ouranos est un bel exemple de collaboration entre les chercheurs, les gouvernements et tous les autres utilisateurs des connaissances développées par Ouranos. Le consortium permet de passer de la science vers l’action!

2. Le biodiésel, un nouveau carburant qui promet!

Le carburant qu’on utilise pour faire avancer les voitures, les autobus, les camions et les navires produit beaucoup de GES. On doit donc trouver et tester des carburants qui polluent moins notre atmosphère. On a alors imaginé les projets « Biobus » et « Biomer » dans le but de répandre l'usage d'un carburant moins dommageable pour l'environnement. C'est ainsi qu'à Montréal, des chercheurs ont testé sur des autobus et sur des bateaux de croisière un carburant appelé biodiésel. Ils se sont aperçus qu’on peut facilement remplacer le carburant diésel par le biodiésel pour faire fonctionner les autobus et les bateaux, et ainsi réduire les GES.

3. La ville de Québec fait la chasse aux GES!

La Ville de Québec a décidé de participer à la lutte contre les changements climatiques en réduisant les GES qui proviennent de son incinérateur. L’incinérateur est un immense four dans lequel on fait brûler les sacs de déchets des citoyens, ce qui produit beaucoup de GES. Il a été décidé que désormais une entreprise de Québec va capter les gaz qui se dégagent de l'incinérateur et qu'elle les transformera en bicarbonate, un produit inoffensif pour l’environnement. La chasse aux GES est ouverte et elle rapportera à tout le monde!

4. Au carrefour des changements climatiques

Les changements climatiques, c’est l’affaire de tous et de chacun, car l’avenir de notre planète dépend de nos actions. Mais pour agir, il faut savoir ce qu’on peut faire. Pour bien informer la population québécoise sur les façons d'agir pour diminuer ses GES, on a créé le Centre québécois d’action sur les changements climatiques. Comme on dit : « L’union fait la force »!
Tout ce que le gouvernement et certains groupes ont entrepris prouve qu’on peut lutter contre les changements climatiques. Mais chacun doit y mettre du sien! Prends connaissance des gestes que tu peux poser dès aujourd’hui afin de réduire tes émissions de GES.