Aller au contenu
Navigation par thématique


Tragédie ferroviaire à Lac-Mégantic

Actualités

Rapports

Retour en haut 

Données ouvertes

Qu’est-ce qu’une donnée ouverte?

Les données ouvertes consistent en des données gouvernementales disponibles sous un format convivial afin que les citoyens et les organisations, privées et publiques, puissent les utiliser, les enrichir et développer de nouvelles applications dans une optique d’amélioration des services publics.

Les résultats des échantillonnages effectués par le Ministère à la suite des événements de Lac-Mégantic sont disponibles pour consultation. En diffusant des donnés ouvertes liées à la qualité de l’eau et de l’air, le gouvernement permet à la population d’avoir un accès direct à des données fiables.

Il est à noter que le Ministère ne diffuse sur son site Web que les données issues de ses propres analyses. Les autres données, produites par des tiers ou obtenues dans le cadre d’une enquête, demeureront utilisées pour l’évaluation et le suivi de la situation.

  • Résultats d'analyse de poisson
    • 2014 (PDF, 617 ko) - 15 février 2017
    • 2013 (PDF, 80 ko) - Mise à jour : 28 août 2014
  • Résultats d'analyse des eaux de surface en période de crues 

Constat : La situation n'est pas préoccupante. Lors des crues du printemps 2014, le Ministère a détecté 6 dépassements des critères de protection de la vie aquatique en ce qui concerne les hydrocarbures pétroliers (C10-C50). Or, les résultats des composés organiques volatiles (COV) et des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) se sont toujours situés largement sous les seuils représentant un danger pour la vie aquatique. Lors des trois dernières journées d'échantillonnage de la crue du printemps, ainsi que lors des crues subséquentes (juillet à octobre), aucun contaminant n'a été détecté.

  • Résultats d'analyse des sédiments déposés dans les plaines inondables de la rivière Chaudière 

Constat : Six plaines inondables ont été échantillonnées en amont du barrage Sartigan et six autres entre le barrage Sartigan et la municipalité de Sainte-Marie. Aucune problématique de HAP n’a été détectée puisque les concentrations sont inférieures aux limites de détection ou de quantification pour toutes les stations et toutes les substances dosées.

Les concentrations d’hydrocarbures pétroliers ne sont pas problématiques pour les divers usages, notamment l'agriculture. En effet, la majorité des concentrations mesurées sont inférieures aux limites de détection et de quantification à l’exception des stations de St-Gédéon, de Sainte-Marie et de Beauceville dont les concentrations sont inférieures au critère A de la Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés.

  • Résultats d'analyse des sédiments dans les secteurs jugés problématiques par le comité expert
    • Barrage Sartigan ( Version Excel,  1,6 Mo) - Mise à jour : 19 juin 2014  

      Constat : Un seul des treize échantillons présente une concentration en hydrocarbures pétroliers supérieure à la limite de quantification (mais inférieure à la valeur de référence pour un effet aigu). De même, un seul échantillon présente des valeurs de HAP supérieures aux limites de quantification, mais largement inférieures à la concentration seuil présentant un effet probable. Les concentrations de métaux se situent elles aussi largement sous ce seuil et respectent les concentrations retrouvées historiquement dans la rivière. Sur la base de ces résultats, le comité expert juge qu'il n'est pas nécessaire d'intervenir dans le secteur échantillonné. D'autres échantillonnages seront réalisés au cours de l'été 2014 dans le bassin en amont du barrage Sartigan. Si des concentrations élevées étaient alors mesurées, le comité pourrait revoir sa position.

    • PK 4.5  ( Version Excel,  2,2 Mo) - Mise à jour : 19 juin 2014  

      Constat : Dix des dix-neuf échantillons analysés dépassent les valeurs de référence pour un effet chronique ou aigu, avec des valeurs allant jusqu'à 7600 mg/kg. De plus, quelques échantillons présentent des valeurs de HAP supérieures à la concentration seuil présentant un effet probable. Les concentrations de métaux se situent sous ce seuil et respectent les concentrations retrouvées historiquement dans la rivière. Les échantillons problématiques ont tous été recueillis dans une mince bande d’environ 10 m par 150 m adjacente à la rive gauche de la rivière. Sur la base de ces résultats, le comité expert recommande la mise en place d'un plan d'intervention, basé sur l'analyse du bénéfice environnemental net, visant a retirer la mince bande où il y a eu déposition de sédiments contaminés.

    • PK 5.2  ( Version Excel,  1,9 Mo) - Mise à jour : 19 juin 2014 

      Constat : Quatre des douze échantillons présentent une concentration en hydrocarbures pétroliers supérieure à la limite de quantification, sans toutefois dépasser la valeur de référence pour un effet aigu. Quelques échantillons présentent des valeurs de HAP supérieures à la concentration seuil présentant un effet probable, dont un seul composé (le phénantrène à la station DR30) dépasse légèrement la concentration seuil présentant un effet fréquent. Les concentrations de métaux se situent largement sous ces seuils et respectent les concentrations retrouvées historiquement dans la rivière. Malgré ces quelques dépassements, la contamination moyenne en hydrocarbures pétroliers pour cette zone est passée de plus de 1300 mg/kg en 2013 à moins de 150 mg/kg en 2014. Sur la base de ces résultats, le comité expert recommande d'attendre les résultats des autres projets prévus au plan d'action du ministère pour décider s’il y a des suites à donner pour ce tronçon de la rivière.

    • PK 31.7 ( Version Excel,  1,9 Mo) - Mise à jour : 10 juillet 2014 

      Constat : Un seul des dix échantillons présente une concentration en hydrocarbures pétroliers supérieure à la limite de quantification (mais inférieure à la valeur de référence pour un effet aigu). De plus, aucun échantillon ne présente des valeurs de HAP supérieures aux limites de quantification. Les concentrations de métaux se situent largement sous la concentration seuil présentant un effet probable et respectent les concentrations retrouvées historiquement dans la rivière. Sur la base de ces résultats, le comité expert juge qu'il n'est pas nécessaire d'intervenir dans le secteur échantillonné.

 

  • Résultats d'analyse des eaux de surface
  • Résultats d’analyse des eaux de surface de la rivière Chaudière
    • Version Excel, 3,5 Mo - Mise à jour : 18 septembre 2013
    • Version XML, 1,9 Mo - Mise à jour : 18 septembre 2013

      Constat : actuellement, les concentrations de tous les autres contaminants dans l’eau sont similaires aux données historiques, c’est-à-dire que les paramètres mesurés dans la rivière Chaudière montrent un retour aux concentrations présentes avant l’accident. Les analyses démontrent le respect des critères de qualité relatifs à la protection de la vie aquatique tant pour les effets à court terme qu’à long terme. L'eau de surface présente ainsi une qualité suffisante pour ne pas nuire à long terme aux espèces aquatiques.

    • Interprétation des résultats d’analyse de l’eau de surface
      Échantillonnage effectué par MissionHGE du 30 septembre au 15 octobre 2013
  • Résultats d’analyse de l’eau prélevée près des prises d’eau de la rivière Chaudière

Constat : Les résultats d’analyses ne démontrent pas de concentrations préoccupantes pour l’approvisionnement en eau potable.

  • Résultats d'analyse des sédiments prélevés près des prises d'eau de la rivière Chaudière

Constat : Les sédiments prélevés à proximité des cinq prises d'eau potable ne présentent pas de concentrations préoccupantes pour l'écosystème. En effet, les résultats de tous les paramètres étudiés sont en deçà des concentrations seuils ayant un effet probable sur la vie aquatique ou présentent des concentrations équivalentes aux données historiques enregistrées dans la rivière Chaudière. Les résultats d'analyse ne démontrent pas non plus de concentrations préoccupantes pour l'approvisionnement en eau potable.

Retour en haut

Carte

Stations d’échantillonnage des eaux de surface sur la rivière Chaudière (PDF, 6,4 Mo)

Le choix des stations d'échantillonnages sur la rivière Chaudière a été fait dans le but d'obtenir un aperçu de la contamination sur le cours d'eau, en plusieurs points représentatifs et plus particulièrement au niveau des prises d'eau des municipalités s'y alimentant. Ainsi, des points d'échantillonnages en amont des prises d’eau de Saint-Georges, de Sainte-Marie et de Charny ont été établis.

Les autres points d'échantillonnages ont été répartis de part et d'autre des sites de captage d’eau, en fonction de l'accessibilité aux sites. L'objectif était d'avoir un portrait d'ensemble de la situation et de pouvoir suivre l'évolution du contaminant au fil du cours d'eau.

Retour à la page Tragédie ferroviaire à Lac-Mégantic