Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Agriculture

Cadre réglementaire

Champ de canola - Photo : MDDELCC

Le principal règlement visant la protection des sols et de l’eau en milieu agricole est le Règlement sur les exploitations agricoles (REA). Certains exploitants sont également assujettis aux règlements suivants :

En ce qui concerne l’utilisation des matières résiduelles fertilisantes, les critères de référence sont présentés dans le Guide sur le recyclage des matières résiduelles fertilisantes. L'utilisation de pesticides en agriculture est également soumise à des exigences légales.

Enfin, certaines activités nécessitent l’obtention d’un certificat d’autorisation en vertu du Règlement relatif à l’application de la Loi sur la qualité de l’environnement (article 2, paragraphe 12).

Pour en savoir plus à propos du REA :

Historique du REA

Le REA est entré en vigueur le 14 juin 2002 et résulte d’un exercice de modernisation du Règlement sur la réduction de la pollution d’origine agricole (RRPOA) mis en vigueur en 1997.

Il met de l’avant une approche qui vise à résoudre le problème de la pollution diffuse causée par les activités agricoles, notamment par l’atteinte d’un équilibre des sols en phosphore. Cette nouvelle approche de gestion tient compte des besoins nutritifs des plantes à satisfaire pour assurer leur croissance et se base sur le calcul réel des déjections animales produites à la ferme.

De plus, ce règlement édicte des normes quant aux installations d’élevage, au stockage, à l’élimination ou à la valorisation des déjections animales, au retrait des animaux des cours d’eau et des bandes riveraines, à l’augmentation des superficies cultivées dans les bassins versants dégradés et aux exigences administratives relatives aux autorisations et aux avis de projet demandés par le Ministère.

Depuis 2002, plusieurs modifications ont été apportées au REA :

  • Décembre 2002 : précision des articles 22 et 48 afin de faciliter leur application;
  • Novembre 2003 : modification des articles 45, 46 et 47 sur le maintien des contraintes en matière de développement de la production porcine;
  • Décembre 2004 : modification des articles 45 à 47.1 sur le maintien des contraintes en matière de développement de la production porcine et ajout des articles 50.1 à 50.4 traitant de la capacité de support du milieu aquatique relativement aux activités agricoles;
  • Octobre 2005 : révision de certaines normes agroenvironnementales des articles 8, 9, 17, 18, 22, 29, 31, 32, 48 et 50, allègement administratif des articles 46 et 47 et révision en vue de préciser et de mettre à jour les listes des municipalités aux articles 39, 44 et 51 et aux annexes II à V;
  • Septembre 2007 : clarification des dispositions de l’article 29 touchant l’épandage de matières fertilisantes, d’origines particulières, sur un pâturage ou sur des parcelles dont la culture est destinée à la consommation humaine.
  • Juillet 2010 : modification visant plusieurs articles (3, 9, 16, 20, 21, 24, 26-29, 32-36, 39-44, 48-50 et 55) et annexes (II à VI).
  • Avril 2012 : modification visant le transfert électronique du bilan de phosphore, la résolution de certains éléments problématiques concernant les normes dans les bassins dégradés et la mise à jour des annexes VI et VII.
  • Juillet 2013 : modification visant l’harmonisation du REA avec les nouvelles sanctions pénales et administratives.
  • Mars 2017 : modification des seuils d’assujettissement prévus aux articles 39 et 42 en concordance avec la modernisation du régime d’autorisation environnementale de la Loi sur la qualité de l’environnement.

Retour en haut

Lien utile

Le REA exige que les déjections animales et que le sol des parcelles cultivées de certaines entreprises agricoles soient analysés par un laboratoire accrédité à cette fin. Consultez la liste officielle des laboratoires accrédités qui offrent des services d’analyse agricole conformes aux normes et exigences du Programme d’accréditation des laboratoires d’analyse (PALA).

Documentation

 

   


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017