Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Contamination bactériologique des petits cours d’eau en milieu agricole : état et tendances

Depuis 25 ans, un suivi de la contamination bactériologique des petits cours d’eau en milieu agricole a été progressivement mis en place parallèlement aux programmes et règlements sur le contrôle de la pollution d’origine agricole. Les coliformes fécaux (CF), aussi appelés « coliformes thermotolérants » dans la littérature scientifique, ont été retenus comme indicateur du niveau de contamination bactériologique d’origine fécale et du risque de transmission par l’eau d’organismes pathogènes aux humains et aux animaux. Le suivi des CF a été effectué à 51 stations installées dans de petits bassins versants agricoles situés dans différentes régions au Québec. Les données les plus récentes disponibles à ces stations ont été comparées aux critères de qualité de l’eau afin de connaître l’état de la contamination bactériologique des cours d’eau. Les tendances des séries chronologiques d’une durée d’au moins huit années, disponibles à 17 de ces stations, ont également été analysées afin de déterminer l’efficacité des interventions d’assainissement agricole.

L’analyse des données les plus récentes aux 51 stations a montré qu’en période estivale, les concentrations de CF dépassent fréquemment les critères de qualité de l’eau pour les usages récréatifs et agricoles, qui se déroulent essentiellement en été. De plus, les concentrations moyennes annuelles de CF dépassent le critère de 200 UFC/100 ml pour l’eau brute destinée à l’approvisionnement en eau potable aux stations situées en amont hydrologique de prises d’eau potable. En hiver, l’eau est généralement moins contaminée, ce qui suggère un impact moindre des activités agricoles à cette période de l’année, celles-ci se déroulant davantage en été.

L’analyse des tendances linéaires monotones à l’aide de méthodes non paramétriques utilisant la première donnée de chaque mois de l’année a montré une baisse significative des concentrations de CF à près de la moitié des 17 stations. Une seconde analyse des tendances par saison, à l’aide de régressions segmentées, a montré une baisse des CF à seulement six stations en période estivale. Ces baisses estivales, progressives à quatre stations et par saut à deux stations, peuvent être associées, notamment, à un ajout de capacité d’entreposage étanche des déjections animales et au retrait du bétail des cours d’eau. En période hivernale, une baisse des CF a été observée à huit stations, dont cinq ont montré un saut à la date de mise en place d’un traitement des eaux usées domestiques.

Les résultats de la présente étude indiquent en outre que la mise en œuvre des programmes et règlements en agroenvironnement, surtout orientés sur le phosphore depuis 1997, a donné lieu à une certaine baisse des CF, mais que des efforts additionnels devront être consentis en vue d’améliorer la qualité bactériologique des cours d’eau en milieu agricole. Une meilleure connaissance de l’origine et de la nature de la contamination bactériologique contribuerait à améliorer l’efficacité des interventions d’assainissement. De plus, une prise en compte accrue des facteurs climatiques dans l’étude de la contamination bactériologique des petits cours d’eau en milieu agricole aiderait à mieux prévoir les risques sanitaires et l’évolution des besoins en eau pour certains usages, notamment l’irrigation des cultures.

Rapport (format PDF, 763,9 ko)


PATOINE, Michel et François D’AUTEUIL-POTVIN, 2015. Contamination bactériologique des petits cours d’eau en milieu agricole : état et tendances, Québec, Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Direction du suivi de l’état de l’environnement, ISBN : 978-2-550-72699-9 (PDF), 35 pages + 8 annexes.


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017