Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Bassin versant de la rivière L'Assomption (1997)

Modifier nos pratiques agricoles... la priorité (suite)


Qualité des eaux de surface

De façon générale, l'eau de la rivière L'Assomption et de ses tributaires se dégrade au fur et à mesure qu'elle descend vers l'embouchure du bassin. Au coeur de la zone plus forestière et naturelle du territoire, dans le secteur supérieur du bassin, la qualité de l'eau est bonne ou satisfaisante. Les eaux des portions nord des rivières L'Assomption et Ouareau affichent la meilleure qualité de tout le bassin, favorisant dès lors la pratique d'activités récréatives diverses.

Dans le secteur inférieur du bassin, là où se concentrent les activités socioéconomiques, l'eau devient de mauvaise qualité. Les rejets urbains et industriels non traités de Joliette n'expliquent qu'une partie du problème. En fait, la pression environnementale qu'exercent les activités agricoles dans le bassin constitue souvent la cause première de la dégradation de la qualité de l'eau, très visible à l'embouchure de la rivière L'Assomption.

Carte: Qualité des eaux de surface

Ce portrait de la qualité de l'eau a été réalisé à partir d'un indice calculé pour des stations d'échantillonnage par la Direction des écosystèmes aquatiques du ministère de l'Environnement et de la Faune. La carte ne rend pas compte des améliorations ou détériorations locales ayant pu se produire entre deux stations.

Retour à l'index - Rivière L'Assomption  Section précédente   Section suivante


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017