Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Bassin versant de la rivière Boyer - 1998

La pollution agricole... il faut y voir sérieusement (suite)


Portrait d'un petit bassin... surtout agricole

On compte huit municipalités localisées en totalité ou en partie à l'intérieur des limites du bassin versant de la rivière Boyer. La municipalité de Saint-Charles est la plus grande agglomération du bassin, avec près de la moitié de la population du territoire.

Lieu d'activités agricoles importantes, le bassin compte quelque 275 fermes qui couvrent 13 289 hectares (ha) de terres en culture. De ce nombre, près des trois quarts sont consacrés à la production de légumineuses et de graminées fourragères; les céréales à paille et le maïs (grain et fourrager) occupent respectivement 20 % et 7 % de cette production.

Les productions porcines et bovines tiennent une place prépondérante dans le bassin de la Boyer. Le porc compose 56 % et le bovin 38 % des 23 055 unités animales (u.a.) recensées. On dénombre en moyenne 1,8 unité animale par hectare de terre en culture dans le bassin, un ratio qui grimpe toutefois à 2,5 dans le sous-bassin de la Boyer Sud.

Principales cultures Principales productions animales

Retour à l'index - Rivière Boyer  Section précédente   Section suivante


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017