Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Bilan annuel de conformité environnementale / 
Secteur minier 1997

Annexe II -  Rapport mensuel de conformité des effluents

Liste des sites miniers

Notes explicatives sur le contenu des rapports mensuels

Nom du site :

Nom généralement utilisé par la compagnie minière et enregistré au ministère des Ressources naturelles (MRN).

Nom de la compagnie :

Nom de la compagnie, tel qu'il est cité dans le rapport annuel des géologues résidents du MRN.

Localisation :

Endroit où se situe l'activité minière. Il peut s'agir d'une municipalité ou de celle la plus proche du site, d'un nom de canton ou de tout autre référence géographique.

Région :

Région administrative du MEF où se situe le site minier.

Minéraux exploités :

Principaux produits, soit des substances minérales, soit des métaux. Le principal produit est nommé en premier.

Activité :

Identification du type d'activité minière :

  • travaux de mise en valeur ;

  • extraction à ciel ouvert ou souterraine ;

  • traitement du minerai ;

  • suivi d'un site inactif (dans certains cas).

Traitement du minerai :

  • Identification du procédé utilisé lorsque le minerai est traité sur le site (cyanuration, flottation, lixiviation, concentration gravimétrique, etc.) ;

  • Nom de l'usine de traitement du minerai si le minerai est traité à l'extérieur du site.

Type d'effluent :

Identification du type d’effluent :

  • eaux d'exhaure ; l’effluent final des eaux d'exhaure correspond au point de rejet à l'environnement ;

  • parc à résidus ; l’effluent final du parc à résidus (après le bassin de polissage) correspond au point de rejet à l'environnement ;

  • il pourrait y avoir aussi un effluent des eaux de ruissellement du site ou des eaux d'exfiltration des digues qui peuvent être dirigées ou canalisées vers un point de rejet à l'environnement.

Traitement des effluents :

  • Indication s'il y a traitement ou réutilisation de l'effluent à l'usine ;

  • Indication sommaire sur la (les) technique(s) de traitement utilisée(s) notamment : bassin de neutralisation, bassin de précipitation à la chaux, bassin de floculation et bassin de décantation, usine de précipitation à la chaux, étang de polissage, bassin d'aération, parc à résidus, étang de stabilisation, chloration alcaline, oxydation SO2-air ou H2O2, dégradation naturelle (air) des cyanures dans le parc à résidus, etc.

Commentaire :

  • Il peut s'agir d'une indication sur un changement touchant l'activité minière ou encore d'une explication sur des résultats obtenus ou sur le mode de gestion des eaux et des résidus miniers.

Tableau des résultats :

  • L'absence de valeurs, pour certains mois, peut être causée soit par une interruption planifiée des écoulements à l'exutoire, soit par le non-respect de la fréquence d'échantillonnage exigée s’il y a un débit.

  • Pour un mois et un paramètre donnés, il arrive qu'aucune valeur ne soit fournie, bien qu'il y ait eu échantillonnage de l'effluent. Cette situation peut être rencontrée lorsqu'un incident fortuit cause la perte de l'échantillon et évidemment, lorsque la fréquence d'analyse est semestrielle.

  • Un tiret (-) indique que les paramètres cyanures disponibles et cyanures totaux ne font pas l'objet d'un suivi pour le site en question.

Interprétation des valeurs fournies :

  • Paramètres physico-chimiques :

À l'exception du pH, les valeurs reflètent la moyenne des mesures effectuées pendant le mois considéré. Par ailleurs, afin de tenir compte des concentrations inférieures aux seuils de détection des appareils analytiques, la méthodologie de calcul suivante a été retenue :

i) La moyenne mensuelle des concentrations mesurées est dite non détectable (n.d.) lorsque celle-ci est inférieure au seuil de détection retenue pour ce contaminant. Dans le présent document, les seuils de détection retenus sont 0,002 mg/L pour l'arsenic, 0,005 mg/L pour le zinc, 0,01 mg/L pour le cuivre, les cyanures disponibles et les cyanures totaux, 0,02 mg/L pour le fer et le nickel, 0,05 mg/L pour le plomb et, finalement, 1 mg/L pour les matières en suspension et les hydrocarbures.

ii) Lorsque la concentration d’un paramètre, mesurée en laboratoire, est inférieure au seuil mentionné au paragraphe précédent, la concentration retenue pour le calcul de la moyenne mensuelle est égale à la moitié de ce seuil.

iii) Lorsque pour un mois donné, une seule mesure de laboratoire a été effectuée, celle-ci devient la moyenne mensuelle. Les considérations précédentes demeurent évidemment valables.

  • pH :

La norme applicable au pH porte sur les mesures individuelles réalisées et non sur la moyenne des concentrations mesurées pendant un mois. De plus, elle comporte une limite inférieure (6,5) et une limite supérieure (9,5). Ainsi, pour chaque mois où il y a eu échantillonnage, le nombre de mesures correspondant à chacun des trois intervalles de pH retenus est fourni.

  • Débit :

Les valeurs du débit indiquent la moyenne des mesures effectuées durant le mois considéré. Par ailleurs, puisque les écoulements ne sont pas toujours continus, il est important de noter que le débit moyen reflète les conditions rencontrées pendant les jours où il y a écoulement à l'exutoire. Ainsi, l'estimation du débit mensuel total doit être effectuée en tenant compte des périodes pendant lesquelles aucun écoulement n'a eu lieu.

  • Bioessais :

Un effluent est dit toxique si, lors d'un essai réalisé sur 10 truites arc-en-ciel (Salmo gairdneri Richardson), plus de 50 % des truites exposées pendant 96 heures à cet effluent non dilué meurent ou si, lors d’un essai réalisé sur une population de Daphnia magna, plus de 50 % d'entre eux exposés pendant 48 heures à cet effluent non dilué meurent.

  • Résultats sur un fond grisé :

Finalement, afin de faciliter la consultation de l'annexe, la moyenne mensuelle des concentrations qui ne respectent pas la norme apparaît sur un fond grisé. La même présentation a été utilisée pour mettre en évidence le nombre de mesures de pH qui sont hors des limites normatives et pour souligner les bioessais qui ont donné un résultat positif.

Retour au début du document  Section précédente  Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017