Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Hexazinone dans des prises d'eau potable près de bleuetières
Saguenay–Lac-Saint-Jean

Sommaire

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, on dénombre environ 400 bleuetières qui couvrent une superficie de 27 000 hectares. Pour produire les bleuets, un herbicide, l’hexazinone, est régulièrement utilisé afin de contrôler la végétation compétitrice. Ce produit est très soluble et les sols sableux très perméables qui caractérisent les zones de bleuetières font que le produit peut migrer facilement vers l’eau souterraine.

En 2002, le Ministère avait déjà échantillonné 25 prises d’eau potable situées à proximité des bleuetières du Saguenay–Lac-Saint-Jean afin d’y déceler la présence du produit. Les résultats avaient montré que 40 % des prises d’eau échantillonnées contenaient de faibles concentrations d’hexazinone. Compte tenu de l’expansion de la culture et de l’augmentation des ventes du produit, l’objectif de la présente étude était de vérifier si des changements étaient survenus depuis l’échantillonnage de 2002. Des prélèvements ont donc été effectués à nouveau pour la plupart des prises d’eau échantillonnées en 2002. Quelques nouveaux puits ont aussi été retenus. Parmi les 25 prises d’eau échantillonnées, 19 s’alimentent en eau souterraine et 6 s’alimentent en eau de surface.

Les résultats de 2009 montrent une situation relativement stable en comparaison des résultats de 2002. L’hexazinone est toujours détecté dans 40 % des prises d’eau échantillonnées. Les concentrations du produit sont stables elles aussi pour la plupart des prises d’eau, sans baisse, ni hausse importante. La valeur la plus élevée mesurée est de 8,9 µg/l. Cette valeur respecte largement la valeur guide de 400 µg/l proposée par l’agence américaine de protection de l’environnement (USEPA) et jugée acceptable par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Selon les connaissances actuelles, il ne devrait pas y avoir de risque pour la santé.

Rapport, format PDF, 788 ko


Référence à citer : GIROUX, I. et I. ST-GELAIS, 2010. Hexazinone dans des prises d’eau potable près de bleuetières, Saguenay-Lac-Saint-Jean, ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l’état de l’environnement et Direction régionale du centre de contrôle environnemental du Saguenay–Lac-Saint-Jean, ISBN : 978-2-550-60075-6,  16 p. et 3 annexes


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017