Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Jardiner... tout naturellement

Édition 2016


Soyez tolérant!

Pourquoi paniquer à la vue de quelques insectes ou plantes indésirables? Apprenez à tolérer leur présence s’ils causent peu de dommages. C’est une simple question de bon sens.

La présence de quelques « indésirables » ne signifie aucunement que vous serez à coup sûr victime d’une infestation. Grâce à quelques trucs simples, vous n’aurez sans doute pas de mal à les maintenir à un niveau acceptable. Et bien souvent, des prédateurs naturels déjà présents, comme les oiseaux et certains insectes, vous viendront aussi en aide. Il en est de même pour certaines plantes, qui sont considérées comme nuisibles par certains et bénéfiques par d’autres. Misez sur la biodiversité!

Les organismes utiles : des alliés à protéger

Les organismes utiles peuvent être éliminés par les pesticides ou en subir des conséquences. Ces alliés jouent un rôle bénéfique en améliorant le milieu, en pollinisant les plantes, en se nourrissant des organismes indésirables ou en les parasitant.

N’oubliez pas que lorsque vous supprimez un allié, vous héritez en quelque sorte de sa tâche. Évitez l’utilisation des pesticides pour protéger ces organismes utiles et favorisez même leur présence.

Alliés à protéger

Principaux rôles

Vers de terre
  • Ils sont d’infatigables aérateurs naturels du sol.
  • Ils transforment la matière organique du sol.
Coccinelles
  • Les adultes dévorent plus de 50 pucerons par jour tandis que les larves peuvent en ingérer jusqu'à 150.
  • Les coccinelles asiatiques sont aussi utiles. Toutefois, ne résistant pas à nos hivers rigoureux, elles envahissent les habitations pour y passer la saison.

Pour en savoir plus sur la coccinelle asiatique et sur les façons de l’empêcher de s’introduire dans les habitations, visitez :

Chrysopes
  • Ils dévorent les pucerons, les cochenilles et les larves de punaises.
Insectes parasitoïdes (guêpes, etc.)
  • Ils se développent sur ou dans un autre insecte, en extraient leur nourriture et finissent par le tuer en complétant leur développement.
Abeilles et autres insectes pollinisateurs (bourdons, etc.)
  • Ils pollinisent les fleurs de vos arbres et plantes de jardin, qui vous donneront des fruits et des légumes.
Syrphes
  • Les adultes sont de bons pollinisateurs.
  • Les larves se nourrissent de pucerons et de larves de plusieurs insectes.
Araignées, libellules et oiseaux insectivores (hirondelles, mésanges, etc.)
  • Ils se nourrissent des insectes et des larves.
Crapauds
  • Ce sont des animaux nocturnes qui dévorent les limaces, perce-oreilles et autres insectes.
Mille-pattes, centipèdes, cloportes et carabes
  • Ils décomposent la matière organique.
  • Ils causent peu de dommages aux plantes.
  • Actifs la nuit, les carabes dévorent de grandes quantités de chenilles et de limaces.

Haut

Comment attirer les insectes utiles?

En plus de s’alimenter d’autres insectes et d’eau, certains insectes utiles consomment du pollen et du nectar. Introduisez dans votre aménagement ou votre potager des plantes qui en produisent beaucoup.

Plantes de la famille de la menthe (Lamiacées)

  • Mélisse (Melissa officinalis)

  • Thym serpolet (Thymus serpyllum)

  • Menthe verte (Mentha spicata)

  • Sauge russe (Perovskia atriplicifolia)

  • Monarde pourpre (Monarda didyma)

Plantes de la famille de la carotte (Apiacées)

  • Aneth (Anethum graveolens)
  • Fenouil (Foeniculum vulgare)
  • Carvi (Carum carvi)
  • Coriandre (Coriandrum sativum)

Plantes de la famille de la marguerite (Astéracées)

  • Cosmos (Cosmos bipannitus)
  • Centaurée (Centaurea cyanus)
  • Rudbeckie vivace (Rudbeckia fulgida)
  • Achillée millefeuille (Achillea millefolium)
Insectes utiles et appâts
Plusieurs jardineries offrent des insectes utiles pour votre potager, vos plates-bandes ou vos plantes d’intérieur. Des appâts pour attirer les insectes utiles dans votre jardin sont également commercialisés : ils jouent un rôle de garde-manger (pollen, nectar et protéines) ou dégagent l’odeur de proies (par exemple celle des pucerons). Si votre jardinerie ne les offre pas, demandez-lui de les commander.

Préparez et entretenez vos plantations adéquatement

Des conditions favorables pour vos plantes
Cliquez pour agrandir - Des conditions favorables pour vos plantes
Cliquez pour agrandir

Le potager

Pour réussir un potager, l’important est de partir du bon pied. Ainsi, avant de faire la plantation, il est souhaitable de préparer un plan d’aménagement de votre potager, par exemple sous la forme d’un croquis. On tiendra alors compte des particularités de chaque plante et du type de milieu où on désire l’installer.

Voici les principales règles de base à suivre :

  • s’assurer d’avoir un sol fertile et bien drainé;
  • effectuer un bêchage annuel pour aérer le sol et le rendre moins compact;
  • effectuer des sarclages et des binages fréquents;
  • arroser le sol et non le feuillage le matin, de préférence (vous pouvez installer un tuyau d’arrosage au goutte-à-goutte pour éviter les maladies fongiques);
  • favoriser la diversité des espèces;
  • prévoir une durée d’ensoleillement minimale de 6 heures;
  • privilégier le compagnonnage des plantes, une méthode de culture qui fait voisiner des plantes d'espèces différentes de façon à éloigner ou attirer les insectes, selon le cas;
  • assurer une rotation annuelle des plantes;
  • à l’automne, enlever tous les légumes et les débris végétaux. Les risques d’infestation seront ainsi réduits l’année suivante, car les insectes indésirables et les champignons qui causent les maladies peuvent hiverner dans ce matériel végétal.

Les plates-bandes, les arbres et les arbustes

La planification des plates-bandes par la préparation d’un plan ou d’un croquis d’aménagement est une étape cruciale, compte tenu qu’il existe une grande diversité de végétaux ayant des exigences variées (rusticité, ensoleillement, richesse du sol, humidité). Choisissez des végétaux adaptés aux conditions de votre site. Les mêmes règles de base que pour les potagers (sol fertile, rotation, sarclage, etc.) s’appliquent à vos plates-bandes. Les champignons mycorhiziens, des champignons du sol associé aux racines des végétaux stimulant la croissance des plantes, peuvent être incorporés au sol.

La pelouse

Veuillez consulter la rubrique Entretien des pelouses résidentielles et contrôle des principaux organismes indésirables

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016