Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English
 

Jardiner... tout naturellement

Toxicité relative des principaux ingrédients actifs contenus dans les pesticides d’usage domestique1

Arbres, arbustes et potager

Mise à jour : juillet 2005

Pour une impression complète, le mode paysage est conseillé.

Légende générale |

Ingrédient actif

Toxicité aiguë2

Potentiel cancérigène3

Perturbateurs du système endocrinien4

Toxicité pour les espèces non-ciblées5

Persistance dans le sol6

Principaux indésirables contrôlés

Insecticides / Acaricides

Acétamipride         aleurodes, cochenilles, pucerons et mineuses
Alléthrine     acariens, chenilles, pucerons et thrips
Bacillus thuringiensis kurstaki     chenilles
Carbaryl

ý

  plusieurs insectes
Dicofol

ý

þ plusieurs insectes
Dioxyde de silicium, présent sous forme de terre diatomée               fourmis et perce-oreilles
Endosulfan   þ charançons et perceurs
Gomme de résines naturelles               arpenteuses, chenilles et fourmis
Huile minérale               acariens, cochenilles, kermès et tétranyques
Malathion

ý

  arpenteuses, cicadelles, cochenilles, mineuses et pucerons
Méthoxychlore   þ charançons, chenilles, cicadelles et doryphores de la pomme de terre
Oxydéméton-méthyle   þ chenilles, perce-oreilles, pucerons et thrips
Perméthrine ý þ fourmis et perce-oreilles
Phosalone       carpocapses de la pomme, mouches de la pomme, pucerons, punaises ternes
Pyréthrines ý   plusieurs insectes
Pyrimicarbe     plusieurs insectes
Roténone       plusieurs insectes
Savon insecticide         plusieurs insectes
Spinosad     chenilles, spongieuses et thrips
Sulfure de calcium ou polysulfure de calcium               tétranyques

Fongicides

Benzoate d’oxine         fonte des semis
Captane ý   blanc, fonte des semis, pourriture des bulbes et tache noire
Cuivre, présent sous forme d’oxychlorure de cuivre           anthracnose, brûlure bactérienne, flétrissement bactérien, mildiou et tache foliaire
Cuivre, présent sous forme de sulfate de cuivre tribasique         anthracnose, mildiou, tache foliaire et tache noire du rosier
Ferbame       rouille et tavelure du pommier
Folpet ý     anthracnose, blanc et tache noire
Soufre       blanc, mildiou, tache foliaire, tache noire du rosier et rouille
Sulfure de calcium ou polysulfure de calcium               tache noire du rosier et tavelure du pommier
Triforine     Mildiou et tache noire
Zinèbe   þ Blanc, brûlures hâtive et tardive de la pomme de terre, tache foliaire et rouille

Herbicides

Dichlobénil ý   végétation indésirable
Diquat     végétation indésirable
Glyphosate   þ végétation indésirable
Mélange d’acides caprique et pélargonique       végétation indésirable
Paraquat     végétation indésirable
Trifluraline     végétation indésirable

Molluscicides

Dioxyde de silicium, présent sous forme de terre diatomée               limaces
Métaldéhyde       limaces et escargots
Phosphate ferrique               limaces et escargots

Légende générale

1 Les pesticides énumérés dans ce tableau appartiennent à la classe « domestique » au niveau fédéral et à la classe « 4 » ou « 5 » au niveau provincial.
   
2 Toxicité aiguë
  La DL50 (dose létale 50) est une mesure pour évaluer le degré de toxicité immédiate (aiguë) par voie digestive et par voie cutanée d’un produit chimique (DL50 orale et DL50 cutanée). Il s’agit de la dose de l’ingrédient actif d’un pesticide qui est mortelle pour la moitié (50 %) des animaux de laboratoire à qui on l’administre, des rats dans le cas présent.

La DL50 sert principalement à comparer les produits sur la base de leur toxicité aiguë. Ainsi, plus la valeur de la DL50 sera faible, plus le produit sera toxique. Un système de classification permet d’attribuer le degré de risque propre à chacun des pesticides.

 

DL50 pour le rat
(mg/kg de poids corporel)

Orale Cutanée
Solide Liquide Solide Liquide
Pesticide extrêmement toxique < 5 < 20 < 10 < 40
Pesticide hautement toxique 5 - 50 20 - 200 10 - 100 40 - 400
Pesticide modérément toxique 50 - 500 200 - 2000 100 - 1000 400 – 4000
Pesticide légèrement toxique > 500 > 2000 > 1000 > 4000
Pesticide probablement peu toxique s’il est utilisé normalement  

Organisation mondiale de la santé, 2005, The WHO recommended classification of pesticides by hazard and guidelines to classification 2004. ISBN : 92 4 154663 8, 56 p. [www.who.int/ipcs/publications/en/pesticides_hazard.pdf]

   
3 Potentiel cancérigène

ý Pesticide potentiellement cancérigène chez l’homme

Sources :
Agence de protection de l’environnement des États-Unis
Centre international de recherche sur le cancer
Union européenne

   
4 Perturbateurs du système endocrinien

þ Pesticide soupçonné d’être un perturbateur du système endocrinien

Les perturbateurs du système endocrinien sont des substances chimiques qui produisent des effets généralement irréversibles chez l’homme et les mammifères en perturbant leurs fonctions hormonales. Des expositions régulières à ces produits, même à faible dose, peuvent causer des torts considérables à différents organes, entre autres aux organes de reproduction et causer des troubles de développement.

Sources :
German Federal Environment Agency
Commission OSPAR pour la protection du milieu marin dans l’Atlantique Nord-Est
Ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales, Grande-Bretagne
UK Environment Agency
Union européenne

   
5 Toxicité pour les organismes non ciblés
  • Oiseaux

    La DL50 (dose létale 50) est une mesure pour évaluer le degré de toxicité immédiate (aiguë) par voie digestive d’un produit chimique (DL50 orale). Il s’agit de la dose de l’ingrédient actif d’un pesticide qui est mortelle pour la moitié (50 %) des animaux à qui on l’administre, des oiseaux dans le cas présent.
     
     

    DL50 orale (mg/kg de poids corporel)

    Pesticide extrêmement toxique < 50
    Pesticide hautement toxique 50-500
    Pesticide modérément toxique 500-2000
    Pesticide légèrement toxique > 2000
  • Poissons et daphnies

    La CL50 (concentration létale 50) est une mesure pour évaluer le degré de toxicité immédiate (aiguë) par voie respiratoire d’un produit chimique. Il s’agit de la dose de l’ingrédient actif d’un pesticide qui est mortelle pour la moitié (50 %) des organismes exposés pendant une période déterminée, des poissons ou des daphnies dans le cas présent.

     
     

    CL50 (μg/L)

    Pesticide extrêmement toxique < 0,1
    Pesticide hautement toxique 0,1-10
    Pesticide modérément toxique 10-100
    Pesticide légèrement toxique >  100
  • Abeilles

    La DL50 (dose létale 50) est une mesure pour évaluer le degré de toxicité immédiate (aiguë) par voie digestive et par voie cutanée d’un produit chimique (DL50 orale et DL50 cutanée). Il s’agit de la dose de l’ingrédient actif d’un pesticide qui est mortelle pour la moitié (50 %) des animaux de laboratoire à qui on l’administre, des abeilles dans le cas présent.

     
     

    DL50 orale ou cutanée (μg/abeille)

    Pesticide extrêmement toxique < 2
    Pesticide hautement toxique 2-11
    Pesticide modérément toxique 11-100
    Pesticide légèrement toxique > 100

Sources :
EXtension TOXicology NETwork (EXTOXNET), University of California-Davis, Oregon State University, Michigan State University, Cornell University et University of Idaho [extoxnet.orst.edu]
Gorse, I., F. Grégoire, C. Laverdière et T. Roussel, 2002. Répertoire des principaux pesticides utilisés au Québec, Les Publications du Québec, 476 p.
Tomlin, C.D.S., 2003. The e-Pesticides Manual, 13th Edition, The British Crop Protection Council, CDROM version 3.0 2003-04.

   
6 Persistance dans le sol

La TD50 (temps de dissipation 50) est une mesure pour évaluer le degré de persistance des pesticides dans le sol. La TD50 désigne le temps nécessaire pour que la moitié (50 %) du pesticide appliqué se dissipe dans le sol. Plus la valeur est élevée, plus le produit se dégrade lentement.

 

TD50 (jours)

Pesticide extrêmement toxique > 180
Pesticide hautement toxique 60-180
Pesticide modérément toxique 20-60
Pesticide légèrement toxique < 20

Sources :
EXtension TOXicology NETwork (EXTOXNET), University of California-Davis, Oregon State University, Michigan State University, Cornell University et University of Idaho [extoxnet.orst.edu]
Gorse, I., F. Grégoire, C. Laverdière et T. Roussel, 2002. Répertoire des principaux pesticides utilisés au Québec, Les Publications du Québec, 476 p.
Tomlin, C.D.S., 2003. The e-Pesticides Manual, 13th Edition, The British Crop Protection Council, CDROM version 3.0 2003-04.


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017