Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Projet de règlement modifiant le Code de gestion des pesticides
Projet de règlement modifiant le Règlement sur les permis et les certificats pour la vente et l’utilisation des pesticides

Registres d’achat, de vente et d’utilisation des pesticides

Dans le but de maintenir l’historique des problèmes phytosanitaires rencontrés, les agriculteurs devraient tenir à jour un registre de leur utilisation de pesticides des classes 1 à 3A, que les travaux s’effectuent en champ, en serre ou en bâtiment agricole. Cet historique est essentiel à la mise en œuvre de la gestion intégrée des ennemis des cultures et, par conséquent, à l’élaboration de la justification agronomique.

Ces registres devraient être conservés pendant cinq ans suivant la date de la dernière inscription.

Dès l’entrée en vigueur des modifications, les renseignements relatifs à l’application des pesticides des classes 1 à 3 qui doivent être consignés au registre seraient les suivants :

  • le nom, l’adresse, le numéro de téléphone et, le cas échéant, l’adresse courriel de l’agriculteur ainsi que ceux du propriétaire des lieux, le cas échéant;
  • la date d’exécution des travaux;
  • les motifs justifiant les travaux;
  • le nom du titulaire du certificat qui a exécuté les travaux ou qui en a assuré la surveillance ainsi que le numéro du certificat;
  • l’identification de la parcelle ou du bâtiment où ont été effectués les travaux;
  • la culture et la superficie traitée;
  • le nom et la classe du pesticide utilisé;
  • la quantité de pesticide utilisée;
  • le numéro d’homologation du pesticide.

Six mois après l’entrée en vigueur des modifications, les renseignements suivants relatifs à la mise en terre des pesticides de la classe 3A devraient également être consignés :

  • le nom et la concentration des ingrédients actifs enrobant la semence;
  • l’espèce végétale concernée;
  • la quantité de semences achetées ou vendues.

Selon le calendrier d’entrée en vigueur de la justification agronomique, les renseignements suivants devraient également être consignés :

  • le numéro de la justification agronomique obtenue;
  • le nom de l’agronome signataire de la justification agronomique et son numéro de membre de l’Ordre des agronomes du Québec.

Les titulaires d’un permis de vente en gros (catégorie A) ou au détail de sous-catégorie B1 ainsi que les titulaires d’un permis de sous-catégorie C1 ou D1, « Application par aéronef », ou de sous-catégorie C8, « Application en terres cultivées », devraient bonifier leurs registres en y ajoutant les précédents renseignements, le cas échéant.

Retour à Projet de règlement modifiant le Code de gestion des pesticides Projet de règlement modifiant le Règlement sur les permis et les certificats pour la vente et l’utilisation des pesticides


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017