Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

L'utilisation des pesticides dans les vergers de pommiers

L'état de l'eau souterraine près des vergers

Dans les régions rurales, la population tire souvent son eau potable de la nappe d'eau souterraine grâce à des puits municipaux ou individuels.

Dans le contexte de notre programme de mesure, 42 puits individuels généralement situés à moins de 50 mètres de vergers ont été échantillonnés. La plupart sont des puits de pomiculteurs. Parmi les puits échantillonnés, 17 ont montré la présence de pesticides dont 6 puits où plusieurs pesticides (2 à 5) reliés aux vergers sont présents en même temps. Le pesticide le plus souvent détecté est l'herbicide simazine, mais les insecticides azinphos-méthyl, carbaryl, diméthoate, phosmet et phosalone de même que les fongicides captane et myclobutanil ont aussi été détectés.

Les concentrations mesurées de tous ces produits sont toutes en deçà des seuils établis par Santé Canada pour la qualité de l'eau potable, du moins pour les produits pour lesquels il existe un critère d'eau potable. Mais, même en faible concentration, les pesticides peuvent demeurer assez longtemps dans l'eau souterraine car, dans les couches profondes du sol, les processus de dégradation sont considérablement ralentis.

Photo d'un des puits d'échantillonage

L'un des 42 puits échantillonnés près de vergers
(Photo : Ministère de l'Environnement et de la Faune)

Infiltration des pesticides dans le sol des vergers

Les pesticides appliqués au feuillage des arbres fruitiers, lorsqu'ils atteignent finalement le sol des vergers, peuvent s'y infiltrer sous l'action des eaux de pluie et ainsi migrer jusqu'à la nappe d'eau souterraine.

Contamination de l'eau souterraine par infiltration des contaminants dans l'eau des puits

Plusieurs pomiculteurs utilisent leur puits pour le remplissage du pulvérisateur. Parmi les puits échantillonnés, 26 % sont utilisés par le pomiculteur pour le remplissage du réservoir du pulvérisateur. Dans certains cas, il est possible que la contamination soit attribuable à de mauvaises manipulations des pesticides lors de la préparation des mélanges. Il est recommandé d'utiliser un réservoir auxiliaire pour le remplissage du pulvérisateur, éloigné d'une distance d'au moins 30 m. du puits ou du plan d'eau qui sert de source d'approvisionnement en eau. Ceci permet d'éviter des problèmes de refoulement et de déversement accidentel de pesticides qui risquent de contaminer la source d'eau.

 Retour à l'index / Vergers de pommiers  Section précédente  Section suivante  Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017