Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

L'utilisation des pesticides dans les vergers de pommiers

La présence de pesticides dans des ruisseaux drainant des zones de vergers

Des ruisseaux ont été échantillonnés près de zones de vergers en 1994, 1995 et 1996. Ce sont les ruisseaux d'Abbott's Corner et Boffin, à Frelighsburg, et le ruisseau Déversant du Lac, à Rougemont.

Des pesticides recommandés dans les vergers ont été détectés dans le ruisseau Déversant du Lac et le ruisseau Boffin, mais n'ont pas été détectés dans le ruisseau d'Abbott's Corner. Ceci s'explique probablement par la présence d'un écran de végétation le long du ruisseau et par la plus faible proportion des superficies en vergers dans le bassin du ruisseau d'Abbott's Corner (9 %), comparativement à 20 % pour le bassin du ruisseau Boffin et à 54 % pour le bassin du ruisseau Déversant du Lac.

Parmi les produits recommandés dans les vergers, ceux qui sont le plus souvent détectés dans les ruisseaux Déversant du Lac et Boffin sont, dans l'ordre, le fongicide myclobutanil, l'herbicide simazine, le fongicide captane et l'insecticide carbaryl. Mais on trouve aussi occasionnellement les insecticides diméthoate, azinphos-méthyl, phosmet, diazinon, perméthrine et cyperméthrine, ainsi que le ETU (produit de dégradation du mancozèbe et autres fongicides de la même famille).

Chaque année, dans la moitié des échantillons prélevés l'été dans le ruisseau Déversant du Lac et dans 4 à 8 % des échantillons prélevés dans le ruisseau Boffin, on trouve plusieurs pesticides présents en même temps dans l'eau des ruisseaux. Parmi les produits recommandés dans les vergers, les pesticides qui dépassent à l'occasion les critères établis pour le respect de la vie aquatique sont l'azinphos-méthyl, le carbaryl, le diazinon et le captane.

Photo Ruisseau Déversant du Lac

Ruisseau Déversant du Lac à Rougemont
(Photo : Ministère de l'Environnement et de la Faune)

Des effets possibles sur la vie aquatique

Contrairement à d'autres polluants agricoles dont la présence ou les effets sont facilement visibles dans les cours d'eau (matières en suspension, enrichissement en éléments nutritifs causant la prolifération d'algues, etc.), la présence de pesticides, elle, n'est pas toujours apparente. Visibles ou non, les pesticides peuvent nuire aux organismes qui vivent dans l'eau.

En effet, en plus de contribuer à la contamination diffuse des plus grands cours d'eau, les dépassements de critères de protection de la vie aquatique pour certains pesticides peuvent causer un impact local sur les espèces aquatiques de ces ruisseaux.

Ainsi, les dépassements du critère de toxicité chronique pour l'azinphos-méthyl et le diazinon ainsi que la présence de plusieurs pesticides en même temps dans les ruisseaux ont pu causer des effets indésirables à certaines espèces aquatiques.

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer la présence de pesticides dans l'eau de ces ruisseaux :

  • la dérive des pesticides dans l'air lors de l'application ;
  • le transport par les eaux de ruissellement ou de drainage souterrain lors des événements de pluie ;
  • l'utilisation des ruisseaux comme source d'alimentation en eau pour la préparation des mélanges de pesticides, etc.

Concentrations de quelques pesticides détectés dans
le ruisseau Déversant du Lac, à Rougemont, en 1996 (µg/L)

Tableau Concentrations de pesticides

 Retour à l'index / Vergers de pommiers  Section précédente  Section suivante  Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017