Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Programme Environnement-Plage

La campagne d'échantillonnage se déroule chaque été de la mi-juin à la fin août, selon les régions.

Pour chacune des plages répertoriées, les cotes de classification bactériologique sur le site Internet du Ministère ont été mises à jour en date du dernier échantillonnage.

Chaque saison estivale, le Ministère invite les exploitants de plage à participer au programme Environnement-Plage. Grâce à ce partenariat, le Ministère et les participants au programme sont ainsi en mesure d’informer la population de la qualité bactériologique des eaux de baignade des plages participantes et, ainsi, de permettre à la population de profiter de ces lieux, pleinement et en toute quiétude.

  • Critères d’admissibilité
    Pour être admissible au programme, une plage doit satisfaire à deux conditions :
    • être publique : une plage publique désigne tout endroit utilisé pour la baignade du public;
    • être reconnue comme sécuritaire : une plage sécuritaire doit notamment être surveillée par un sauveteur et être délimitée dans l’eau par des bouées.
  • Partenariat entre le Ministère et les exploitants de plages

    Le Ministère, par l’intermédiaire de ses directions régionales du Centre de contrôle environnemental, offre le service d’analyse des eaux de baignade en partenariat avec les exploitants de plage.

    D’une part, le Ministère offre un personnel qualifié pour effectuer la cueillette d’échantillons et une liste des laboratoires accrédités pour réaliser les analyses au meilleur coût. De plus, il transmet les résultats d’analyse aux exploitants de plage, aux municipalités, aux directions de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux ainsi qu’aux médias.

    D’autre part, les exploitants de plage assument les coûts d’analyse en laboratoire. Soulignons qu’ils sont responsables de la qualité de l’eau de baignade de la plage ou des plages qu’ils gèrent. À cet effet, ils peuvent sensibiliser les baigneurs sur les bonnes pratiques (PDF, 29 ko) à adopter à la plage pour contribuer à la préservation de la qualité de l’eau.

  • Attribution des cotes

    C’est sur la base de la qualité bactériologique des eaux de baignade qu’une cote A (excellente), B (bonne), C (passable) ou D (polluée) est attribuée aux plages participantes.

    Classification de la qualité bactériologique des eaux de baignade des plages en milieu d’eau douce ou en milieu marin

    Classification et qualité des eaux de baignade Moyenne arithmétique en UFC/100 ml
    Plages en milieu d’eau douce Plage en milieu marin*
    Cote Qualité Escherichia coli Entérocoques
    A Excellente ≤ à 20 ≤ à 5
    B Bonne de 21 à 100 de 6 à 20
    C Passable de 101 à 200 de 21 à 35
    D Polluée ≥ à 201 ≥ à 36

    * Le milieu marin est l’ensemble des eaux ayant une salinité égale ou supérieure à dix parties par mille, ce qui correspond aux secteurs du fleuve Saint-Laurent situés en aval de la limite de Saint-Jean-Port-Joli (MRC de l’Islet) et de Petite-Rivière-Saint-François (MRC de Charlevoix).

  • Échantillonnage

    La campagne d’échantillonnage se déroule de la mi-juin à la fin août. Les dates peuvent différer selon les particularités régionales. L’échantillonnage se fait par un personnel étudiant formé pour procéder à l’échantillonnage des eaux de baignade, et ce, dans chacune des régions du Québec. Le choix des plages et la fréquence d’échantillonnage s’effectuent de la façon suivante :

    • Les plages ayant obtenu une cote A (excellente) l’année précédente verront leur eau faire l’objet d’un échantillonnage au moins deux fois durant l’été.
    • Les plages ayant obtenu une cote B (bonne) l’année précédente verront leur eau être échantillonnée au moins trois fois durant l’été.
    • Celles ayant obtenu une cote C (passable) ou D (polluée) l’année précédente et les nouvelles plages verront leur eau être échantillonnée au moins cinq fois durant l’été.
  • Diffusion des résultats d’analyse

    Par l'exploitant de la plage
    Lorsque de nouveaux résultats d’analyse sont disponibles, ils sont aussitôt transmis à l’exploitant. Ce dernier doit alors apposer le panneau informatif approprié indiquant aux usagers si la qualité de l’eau permet la baignade et, conséquemment, si la plage est ouverte ou fermée.

    Par les médias
    Lorsqu’une plage obtient la cote D, un communiqué de presse est transmis aux médias pour qu’ils informent la population de sa fermeture. La municipalité concernée en est elle aussi informée puisque c’est elle qui doit fermer la plage. Un communiqué de presse est également transmis afin d’indiquer la réouverture de la plage au moment où les résultats d’échantillonnage démontrent que l’eau satisfait aux critères d’une eau classée A, B ou C.

    Par le Ministère
    Le Ministère publie les cotes de qualité bactériologique des plages sur son site Web dans la section consacrée au programme Environnement-Plage. L’information est mise à jour quotidiennement à 11 h et peut être consultée sur notre site Web.
  • Fermeture préventive pour cause autre que présence d'algues bleu-vert

    On entend par fermeture préventive, une fermeture dont la raison est autre qu'un événement de nature bactériologique ou la présence de fleur d'eau de cyanobactéries, et ce, pour une période minimale d'une semaine.

  • Fermeture préventive pour cause de présence d'algues bleu-vert

    Les algues bleu-vert, dont le nom scientifique est « cyanobactéries », sont naturellement présentes dans les plans d’eau à de faibles densités. Elles ne causent généralement pas de problème. Cependant, sous certaines conditions, ces algues se reproduisent rapidement et en abondance. Elles forment alors ce qu'on appelle des « fleurs d'eau ». Celles-ci ont généralement l’apparence d’un déversement de peinture, d’une écume ou d’un potage. Malgré leur nom bleu-vert, elles sont parfois d’une teinte rougeâtre ou brunâtre.

    Afin de vous assurer qu'une plage n’est pas fermée en raison de la présence d’une fleur d’eau, nous vous conseillons de toujours communiquer avec son exploitant avant de vous y rendre.

    Pour plus d’information concernant ce sujet, nous vous invitons à consulter la capsule : Les responsabilités des baigneurs et les obligations des exploitants de plage à l’égard des algues bleu-vert.

  • Sources d'information sur l'eau de baignade

      Pour connaître la qualité bactériologique des eaux de baignade des plages participantes au programme Environnement-Plage par région, vous avez accès à plusieurs sources d’information :

      1. Sur le site de baignade, une affiche officielle est installée à l’intention des baigneurs qui peuvent savoir si la plage est ouverte ou fermée en fonction de la qualité bactériologique qui prévaut.
      2. Sur le site Internet du Ministère.
      3. Par téléphone, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30, à la Direction régionale du Centre de contrôle environnemental de votre région ou encore au Service d’accueil et de renseignements du Ministère au numéro sans frais : 1 800 561-1616.

Liste des plages admissibles par région administrative

La date de démarrage du programme varie d'une région à l'autre.