Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Titre

État de l'écosystème aquatique du bassin versant de la rivière Châteauguay : faits saillants 2001-2004


Auteur

SIMONEAU, M., Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l’état de l’environnement

Éditeur

Québec : Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l'état de l'environnement, 2007

Résumé

La qualité des eaux du bassin de la rivière Châteauguay est étroitement liée à l’occupation de son territoire. Déjà touchée par les activités agricoles menées au sud de la frontière, dans l’État de New York, la rivière Châteauguay présente à son entrée en sol québécois une eau de qualité douteuse en raison de sa teneur élevée en phosphore et en chlorophylle a. La qualité s’améliore quelque peu entre la frontière et l’aval de Huntingdon, en raison de la confluence de la rivière Trout qui présente une eau de bonne qualité et du traitement conjoint des eaux usées de trois municipalités. Toutefois, la situation se détériore à nouveau entre Ormstown et l’embouchure, au fur et à mesure que s’intensifient les activités agricoles, notamment la production des cultures dites à grand interligne qui occupent la plus grande partie du territoire cultivé. Les eaux de la rivière des Anglais et de son principal affluent, le ruisseau Norton, de même que celles des rivières des Fèves et de l’Esturgeon, contribuent à l’enrichissement des eaux de la rivière Châteauguay en éléments nutritifs et au maintien d’un degré élevé de fertilité qui se reflète dans les mesures de la chlorophylle a. En dépit des nombreuses interventions d’assainissement urbain effectuées et d’une certaine amélioration de la qualité de l’eau, notamment de la qualité bactériologique, le degré de pollution résiduelle des cours d’eau demeure important et découle principalement des apports diffus de source agricole.

Disponibilité

HTML Format PDF, 698 ko
 
 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017