Rapport sur l'état de l’eau et des écosystèmes aquatiques au Québec

La quantité d'eau

Au Québec, les quantités d’eau qui coulent dans les rivières et le fleuve Saint-Laurent et celles qui sont emmagasinées dans les lacs et les nappes d’eau souterraine sont généralement abondantes. L’eau présente dans ces milieux est le reflet des quantités qui circulent, sous différentes formes, au cours du cycle de l’eau : précipitations liquides ou solides, eau qui s’évapore, qui ruisselle à la surface ou qui s’infiltre dans le sol.

Sébastien Lessard, MDDELCC

Les volumes d’eau qu’on trouve dans ces milieux aquatiques augmentent et diminuent donc au gré des conditions météorologiques locales et sont progressivement modifiés par les changements climatiques.

Ces variations des quantités d’eau disponibles dans les rivières, dans le fleuve Saint-Laurent et dans les nappes d’eau souterraine influencent l’intégrité de ces milieux ainsi que leur capacité à assurer le bien-être de la population. En effet, la baisse des débits et des niveaux d’eau ou, à l’opposé, l’inondation des rives et la submersion des côtes, peuvent avoir d’importantes conséquences sur les écosystèmes aquatiques, sur la santé, la sécurité et le mode de vie des populations de même que sur l’économie des régions touchées.  

Diverses mesures sont donc mises en œuvre au Québec afin de maintenir la santé des écosystèmes et de garantir à la population une eau en quantité suffisante à son bien-être, et ce, en toute sécurité.