Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Atlas sur l’état de l'environnement au Québec

Pressions humaines sur le territoire

La nature des pressions humaines sur le territoire s’avère une information de base lors de l’examen des données de qualité de l’eau. Les cartes qui suivent fournissent des éléments d’interprétation, qui doivent toutefois être complétés par des analyses statistiques et une interprétation plus poussée par les spécialistes, afin d’évaluer les causes et les facteurs pouvant expliquer la qualité observée.

Densité animale sur le territoire en 1996

La carte des densités animales présente le nombre d’unités animales par hectare cultivé. Plus ce nombre est élevé, plus la densité animale est forte et dénote une pression importante. Une unité animale correspond à un bovin adulte de 500 kg ou à un nombre de spécimens équivalents d’une autre espèce en ce qui concerne les rejets d’azote; on assume donc qu’une unité animale équivaut à une vache, à 4 cochons ou à 5 volailles, etc.

La densité animale est particulièrement élevée dans la région de Chaudière-Appalaches au sud-est de Québec, en Montérégie à l’est de Montréal et dans quelques municipalités au nord de Montréal et de Québec. Il faut toutefois préciser que dans certaines municipalités situées au nord de Québec, la superficie cultivée est très faible. Cette situation fait paraître la densité animale très élevée malgré un nombre d’unités animales peu important.

Densité animale 1996

Cliquez pour agrandir

Début du document  Section suivante  Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017