Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Les aires protégées

Les aires protégées visent la sauvegarde d’échantillons représentatifs et particuliers de la diversité biologique; elles visent aussi les processus écologiques qui protègent et engendrent la vie sur terre, qui déterminent les climats, les régimes en eau et permettent aux écosystèmes de se renouveler.

Le réseau des aires protégées est classifié selon les six catégories de l’Union mondiale pour la nature (1994). Il est constitué de 19 désignations juridiques ou administratives différentes, comporte quelque 1100 sites et couvre une superficie de 48 638 km2, soit 2,9 % du territoire québécois. Le tableau 12 présente le portrait d’ensemble des aires protégées en identifiant les intervenants associés aux différentes désignations québécoises. Faible en pourcentage de territoire, si on le compare à la moyenne mondiale de 9,4 %, le réseau québécois des aires protégées devrait croître beaucoup à moyen terme. 

Tableau 12 – Superficie et proportion des aires protégées selon les catégories UICN, Québec, juin 2001 

Définitions :

catégories UICN 

Ainsi, on devrait assister à la création de quatre nouveaux parcs dans le Nord-du-Québec, dont deux parcs représentatifs de la forêt boréale, de même qu’à la constitution d’une vingtaine de réserves écologiques supplémentaires. Les écosystèmes forestiers exceptionnels devraient être représentés par quelque 150 sites.

À ces actions de planification sectorielle, le gouvernement du Québec entend donner suite aux engagements pris en regard de son adhésion à la Convention sur la diversité biologique et a adopté, en 2000, des orientations stratégiques qui visent à augmenter d'ici 2005 la superficie en aires protégées pour atteindre 8% de son territoire.


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017