Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Région administrative de la Côte-Nord

Sites d'intérêt

  • Conseil régional de l'environnement de la Côte-Nord
    Mis sur pied en 1992, le CRECN couvre l’ensemble de la Côte-Nord ce qui lui octroie la plus grande superficie à couvrir au Québec pour un tel organisme. Ses objectifs sont d’unir, de consulter et de concerter les intervenants régionaux intéressés par la qualité de l’environnement et le développement durable. <http://www.crecn.org/>
  • Comité ZIP de la rive nord de l’estuaire
    Le Comité zone d'intervention prioritaire de la rive nord de l'estuaire regroupe divers intervenants (municipalités, membres individuels, organismes sans but lucratif, etc.) de Tadoussac à Godbout. Les problématiques y sont aussi intéressantes que diversifiées : érosion des berges, dépotoirs sauvages, amélioration et mise en valeur du milieu, etc. <http://www.zipnord.qc.ca>
  • Comité ZIP Côte-Nord du Golfe
    Le Comité de la Zone d’intérêt prioritaire de la Côte-Nord du Golfe regroupe divers intervenants (municipalités, membres individuels, organismes sans but lucratif, etc.) de Baie-Trinité à Blanc-Sablon, soit un littoral de plus de 800 kilomètres, ce qui en fait la ZIP avec la plus grande superficie à couvrir au Québec. <http://www.zipcng.org/>
  • Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM)
    Bon an mal an, plus de 35 000 personnes visitent le Centre d’interprétation de Tadoussac qui est géré par le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins(GREMM). Ce groupe a été mis sur pied en 1980 et il a développé une approche de vulgarisation de la vie marine en mettant en évidence ses vedettes, les mammifères marins. Son intérêt pour les bélugas est évident, surtout au niveau de la protection à assurer à cette espèce qui est identifiée comme étant menacée. <http://www.gremm.org>
  • Station de recherche des îles de Mingan
    Sous l’impulsion d’un biologiste d’origine américaine, Richard Sears, la Station de recherche des Îles de Mingan fonctionne depuis le début des années 80. Ses intérêts majeurs sont la recherche sur la biologie marine et l’écologie des mammifères marins du Saint-Laurent par l’acquisition de connaissance sur les mammifères marins. On vise ainsi la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité ; la sensibilisation du public et une approche plus respectueuse envers les espèces marines font l’objet d’un centre d’interprétation de l’univers marin à Longue-Pointe-de-Mingan. <http://www.rorqual.com>
  • Corporation du parc nature de Pointe-aux-Outardes
    La péninsule Manicouagan qui se situe entre les rivières aux Outardes et Manicouagan a été mise, à la fin des années 70, en évidence avec la création du Parc régional de Pointe-aux-Outardes (créé officiellement en 1992). Huit milieux naturels logent dans cette pointe d’un kilomètre carré et accueille plus de 200 espèces d’oiseaux. Une moyenne de 10 000 visiteurs fréquentent annuellement ce parc qui a reçu, au cours des années, une dizaine de distinctions d’importance ( tourisme, faune, environnement). <http://www.virtuel.net/prpao>


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017