Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Région administrative du Nord-du-Québec

Kuujjuarpik - Photo Guy Vallières

Portrait socio-économique de la région

La région du Nord-du-Québec, d’une superficie de 860 553 km2, s’étend au nord du 49e parallèle et est découpée, du sud au nord, en trois zones climatiques, soit la forêt boréale, la taïga et la toundra caractérisée par le pergélisol. Elle est entourée en bonne partie par des plans d’eau, soit la baie James, la baie d’Hudson et la baie d’Ungava. Cette région occupe 55 % de la superficie du Québec et comptait, en 2005, environ 41 503 personnes; elle est la moins peuplée du Québec1.

La Convention de la Baie-James et du Nord québécois (CBJNQ), signée en 1975, et la Convention du Nord-Est québécois, signée en 1978, ont eu pour effet de donner un encadrement particulier à cette région. En pratique, différentes modalités de gestion administrative et environnementale s’y appliquent selon qu’on se situe au nord (secteur Kativik) ou au sud (secteur Baie-James) du 55e parallèle.

Les autochtones habitent cette partie du Québec depuis des temps immémoriaux et y pratiquent principalement des activités traditionnelles de chasse, de pêche et de piégeage.


Tableau 1. Population par division administrative1

Division administrative
(Décret 1654-2005)
Population
(2005)

Territoire au nord du 55e parallèle

  • 14 municipalités de villages nordiques

10 088

Territoire au sud du 55e parallèle

  • 9 villages cris6
  • 4 villes enclaves
    • Chapais
    • Chibougamau
    • Lebel-sur-Quévillon
    • Matagami

Municipalité de Baie-James

 

14 632

1 821
7 904
3 195
1 935

1 928

  • Aucune donnée disponible pour la communauté Oujé-Bougoumou dans le décret 1654-97.

Kangiqsualujjuaq - Photo Dominique JulienLa présence de communautés jamésiennes dans cette région est plutôt récente. La colonisation a permis, en 1935-1936, l’ouverture des localités de Valcanton et Villebois. L’exploitation des ressources minières et forestières a amené, entre 1950 et 1965, l’ouverture des villes de Chibougamau, Chapais, Matagami, Lebel-sur-Quévillon et de la localité de Joutel. La localité de Joutel a été fermée, en 1998, en raison de l’arrêt des activités de la compagnie minière qui y était installée. La mise en valeur, au début des années 1970, d’une partie du potentiel hydroélectrique de la Baie-James a conduit à l’ouverture de la localité de Radisson et à l’installation de plusieurs campements industriels.

Tableau 2. Caractéristiques territoriales et socio-économiques de la région

Caractéristique

Donnée

Population totale1 (habitants)

41 503

(2005)

Superficie du territoire2 (km2)

860 553

(2005)

Nombre de municipalités et territoires équivalents*1

51

(2005)

Nombre d’établissements manufacturiers2

20

(2001)

Nombre d’établissements miniers** en fonction4

13

(1997)

Pourcentage du territoire en forêt4 (%)

10

(2003)

Pourcentage du territoire en agriculture5 (%)

0,03

(2003)

Taux de chomâge2 (%)

10,9

(2005)

Revenus moyens totaux des particuliers2 ($)

19 539

(2004)

Emploi3 : secteur primaire (%)
secteur secondaire (%)
secteur tertiaire (%)

7,1
24,3
68,5

(2003)
(2003)
(2003)

*Les territoires équivalents correspondent aux réserves indiennes, établissements amérindiens et territoires non organisés.

**Inclut les carrières, les sablières et les tourbières.

Sources :

  1. Répertoire des municipalités du Québec 2005.
  2. Institut de la statistique du Québec.
  3. Développement économique Canada pour les régions du Québec.
  4. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune.
  5. Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
  6. Secrétariat des Affaires autochtones.

En 2003, le territoire forestier couvrait 10 % du territoire de la région du Nord-du-Québec, dont 99 % en forêt publique et 1 % en forêt privée. En 2001, on retrouvait dans la région du Nord-du-Québec 20 établissements manufacturiers. De plus, 13 établissements miniers étaient en fonction en 1997.

Retour à l'index de la région du Nord-du-Québec


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017